Communication AOP et IGP : comme un seul homme

Publié le 21 septembre 2021

Lundi 6 septembre, la Chambre d’agriculture organisait un dîner à La Luma, en Arles, pour présenter à des influenceurs digitaux la campagne promotionnelle des IGP et AOP viticoles du département (© C. Zambujo).

Cet été, une nouvelle campagne des vins des Bouches-du-Rhône a émergé. Soutenue par le Département, elle a mis à l’honneur les dix dénominations présentes sur le territoire. Quand AOP et IGP décident de parler d’une même voix, c’est pour mieux se faire entendre du consommateur.

Quel autre endroit pour parler de créativité que le centre artistique et culturel réalisé par la Fondation Luma, de Maja Hoffmann, en Arles ? C’est donc en ce lieu unique dédié à la création que la Chambre d’agriculture avait convié la presse et des influenceurs des réseaux sociaux, lundi 6 septembre, pour remettre en lumière la campagne de communication lancée cet été par les AOC et IGP vin des Bouches-du-Rhône, campagne soutenue par le Département. Depuis juillet, la Chambre met en valeur les productions viticoles des dix dénominations produites dans le département1, au travers d’une campagne de communication qui s’est étendue de Marseille à Arles, en passant par la gare TGV d’Aix et le littoral. Objectif ? Rappeler aux Bucco-rhodanien(ne)s toute la richesse des productions et des vignerons du département.

Intitulée ‘Les vins qui ont l’accent d’ici’, cette campagne (dotée d’un budget de 60 000 €) s’adresse en effet prioritairement aux habitants du département. Outre des affiches en 4 x 3 m, la communication s’est surtout appuyée sur une campagne digitale et les réseaux sociaux, avec du contenu mettant en valeur les différentes dénominations et le territoire lui-même. Suivie par près de 1 000 followers en deux mois, elle se poursuit tout le long du mois de septembre, et vise à “exalter le sentiment d’appartenance des habitants des Bouches-du-Rhône“, explique Jean-Claude Pellegrin – vigneron au Château de Libran, coopérateur à la cave du Roy René (Lambesc) et représentant la Chambre d’agriculture 13 – en ouvrant la soirée à laquelle participait également le maire d’Arles, Patrick de Carolis, et des vignerons, aux premiers rangs desquels Patrick Michel, domaine Mas de Valériole (Arles).

Un département riche de sa diversité viticole

C’est donc une véritable opération de séduction qui se poursuit jusqu’à la fin du mois, en soutien aux viticulteurs des Bouches du Rhône. “Avec 11 000 hectares de vignes, 3 500 producteurs répartis en 17 caves coopératives et 160 vignerons indépendants, la filière viticole du département propose une belle palette de produits. Il s’agit de rappeler à nos habitants que ces vins, ce sont les leurs, leur héritage, leur patrimoine“, poursuivait Jean-Claude Pellegrin. “La singularité de cette opération est qu’elle montre avant tout la palette et la diversité qui existent sur l’ensemble du département. Car le vin n’est pas une boisson, mais une œuvre d’art, comme le lieu qui nous accueille. Chaque bouteille est une œuvre unique, où s‘exprime la touche personnelle de chaque vigneron, de son terroir, du millésime. Cette mosaïque de produits est aussi une mosaïque de créativité dévoilée patiemment par les vignerons, chacun sur sa zone de production, son territoire, son segment de marché.

Forcément, et alors que les vendanges battent leur plein, c’est aussi une manière de rappeler aux consommateurs toute l’importance d’acheter local, alors que la période reste très compliquée pour les vignerons : au sortir d’une crise sanitaire majeure, qui a largement impacté les circuits de distribution des viticulteurs, ils doivent ,de plus, faire avec les conséquences du gel d’avril dernier, tout aussi dévastateur. Avec cette campagne, la Chambre d’agriculture et le Conseil départemental souhaitent ainsi ‘surfer’ sur la tendance du circuit court, qui a pris de l’ampleur lors des confinements. 

Céline Zambujo

 

(1) Six AOP et quatre IGP : Palette, Cassis, Alpilles, Côtes de Provence, Sainte-Victoire, Méditerranée, Pays des Bouches du Rhône, Terre de Camargue, Baux de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence.


ViticultureAOP IGP Chambre d’agriculture Les vins qui ont l’accent d’ici viticulture diversité viticole