Concertation safer Paca : “Ce que veulent les citoyens“

Publié le 20 juillet 2021

Dans le cadre de la concertation que la Safer a lancée dans la région, une réunion publique était organisée à Venelles, le 24 juin, pour évoquer le pays d’Aix, ses enjeux et les attentes de ses habitants (@Emmanuel Delarue).

Souvent invités à s’exprimer sur l’avenir de leur quartier ou de leur ville, les citoyens de la région le seront aussi sur d’autres enjeux territoriaux jusqu’en septembre avec la Safer.

Parlons de la terre, parlons de nous !“ C’est le thème de la concertation citoyenne choisi par la Safer Paca, lancée depuis le mois de juin dans la région. Sur plusieurs séquences prévues dans chaque département, la population des différents territoires régionaux a en effet été sollicitée pour s’exprimer au sujet des paysages, du foncier agricole et de l’utilisation des sols. Un exercice participatif qui doit être mené tout l’été, afin de recueillir aux quatre coins de la région les attentes des citoyens sur ces sujets. Et c’est pour nourrir ses travaux en vue de la stratégie sur laquelle elle travaille à l’horizon 2028 que la Safer est partie à la rencontre des habitants.

Ses priorités, la Safer doit les inscrire dans son prochain PPAS (Programme pluriannuel d’activités des Safer) qui démarre l’an prochain. Les choix stratégiques arrêtés dans ce programme sont déterminants pour l’avenir des territoires. Car il s’agit non seulement d’assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs, mais aussi de développer une agriculture dynamique et à taille humaine, de garantir le développement durable des territoires et la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers. Avant de les définir, la Safer a donc choisi de consulter la population de sa région. Douze ateliers sur 12 territoires sont au programme, pour débattre des enjeux de proximité et proposer des pistes d’actions.

Une plateforme pour identifier les attentes

Pour prolonger les échanges, une pla-
teforme internet (www.safer-paca.com/concertation) a été mise à disposition. Elle doit permettre aussi à tous ceux qui ne peuvent se déplacer de s’exprimer. À l’issue de cette concertation, la Safer Paca s’est engagée à produire un bilan qui retracera l’ensemble des contributions recueillies. Elles serviront de socle dans l’élaboration de sa stratégie pour les six années à venir.

Le 24 juin dernier à Venelles, habitants, professionnels, associations et élus du Pays d’Aix étaient invités à participer à une réunion publique. Par la voix de son directeur départemental dans les Bouches-du-Rhône, Christophe Campanelli, la Safer Paca rappelait d’abord ses missions de service public. Un rôle d’observation et de régulation de l’utilisation des sols en milieu rural jusqu’en zone périurbaine que beaucoup découvraient à cette occasion.

La rencontre – qui ciblait tout particulièrement le pays d’Aix, conçue sous forme d’ateliers de travail – abordait notamment trois thématiques, sources de tensions positives et fertiles : alimentation et agriculture, activité économique et cadre de vie. Pour en débattre, le dispositif impliquait des citoyens dans leur plus grande diversité. Mais l’idée n’était pas de mettre tout le monde d’accord, mais bien de laisser la parole s’exprimer largement. Des questions sous forme de quiz pour présenter le territoire, ses enjeux, et autour des connaissances de tous sur le foncier, ont permis d’encadrer les échanges, mais aussi de creuser les spécificités locales.

Pour ce premier rendez-vous en Pays d’Aix, entre l’artificialisation des sols, la place de l’agriculture, ou encore les souhaits en matière de qualité de vie, les préoccupations exprimées auront sûrement commencé à alimenter le vaste chantier de la Safer, qui doit encore sillonner la région jusqu’en septembre. 

Emmanuel Delarue

Pour prolonger les échanges, une plateforme internet a été mise à disposition : www.safer-paca.com/concertation. 


 

Les enjeux en Pays d’Aix

Territoire d’une très grande diversité agricole, mais très convoité, le Pays d’Aix subit une pression et une spéculation foncière toujours plus grandes. Les demandes d’installations d’exploitations agricoles sont les plus élevées du département, mais l’accès au foncier agricole reste difficile pour les agriculteurs. Sur ce territoire, les interventions de la Safer – dans le cadre de l’exercice de son droit de préemption – sont de plus en plus nombreuses. Une forte demande des consommateurs en produits locaux, frais et bio associée à une densité élevée de population favorise le développement d’une offre diversifiée de distribution en circuits courts. Les enjeux de la gestion du foncier en Pays d’Aix sont multiples. Comment articuler les activités agricoles et les autres usages ? Comment renforcer l’autonomie alimentaire locale ? Comment assurer la protection environnementale du territoire, sur le plateau de l’Arbois notamment ? Les arbitrages visent à assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs, mais aussi à développer une agriculture dynamique et à taille humaine, à garantir le développement durable du territoire et la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers



Pour prolonger les échan- ges, une plateforme internet a été mise à disposition : www.safer-paca.com/concertation.

Territoire foncier parcelle surface agricole prix foncier transmission marché foncier terre agricole Programme pluriannuel d’activités des Safer