Groupe Peruzzo : conquérir le consommateur français avec le kiwi rouge

Publié le 14 septembre 2021

Tony Saglietto, directeur de Peruzzo, et Sylvain Colleville, directeur commercial, sont plutôt satisfaits du repositionnement de l’entreprise sur la production locale, lancé depuis quelques années (© Emmanuel Delarue).

Sans changer de cœur de métier, l’entreprise de production et d’expédition Peruzzo, basée à Châteaurenard, se lance à la conquête du marché français du kiwi rouge, avec sa propre variété.

L’histoire du Groupe Peruzzo, acteur phare de l’agroalimentaire sur Châteaurenard, repose d’abord sur celle du grand-père de l’actuel dirigeant, Tony Saglietto. Quand Alexandre immigre de Sicile il y a une cinquantaine d’années, ce producteur de raisins et d’agrumes y développe une activité de distribution et de services autour de ces productions toujours implantées en Italie, depuis le Min des Arnavaux, à Marseille.

L’entreprise – qui, depuis, produit et distribue plus de 200 références de fruits et légumes – travaille avec plus d’une cinquantaine de producteurs du bassin méditerranéen. “Nous sommes toujours très attachés à notre casquette historique de producteurs italiens et de distributeurs sur le marché français. Mais nous avons aussi vu ces dernières années évoluer les attentes des consommateurs vers le ‘Made in France, explique Tony Saglietto.

Se rapprocher de la production locale

Sans changer de métier, l’entreprise familiale effectue quand même un virage, en 2014, en venant s’implanter dans la zone des Iscles, à Châteaurenard. Un repositionnement qui traduit “une volonté de nous rapprocher de la production locale et des produits français“, complète le directeur de Peruzzo.

Afin de s’ancrer dans le bassin de production des fruits et légumes provençaux, le groupe développe depuis quelques années des campagnes de partenariat avec des producteurs locaux, sur certaines productions. Le melon est la plus importante d’entre elles. “Ces contrats portent sur des surfaces sur lesquelles nos partenaires producteurs s’engagent à planter. Et, de notre côté, nous assurons la commercialisation des volumes produits“, indique Sylvain Colleville, directeur commercial.

De cette collaboration avec des producteurs situés dans le Gard et en Provence, naît le melon ‘Bo&Bon’, il y a quatre ans. Son rapport qualité/prix le propulse rapidement sur les étals des plus grands Marchés d’intérêt national français – tels que Rungis, Bordeaux, Nice... – ainsi qu’à la carte de grands restaurants monégasques. Face à la demande croissante, le groupe Peruzzo a aug-
menté sa surface de production, pour passer d’une dizaine d’hectares à 100 hectares et 2 500 tonnes de melons ‘Bo&Bon’ aujourd’hui. Le groupe ambitionne désormais de conquérir la grande distribution. Mais l’entreprise s’est lancée aussi dans un autre ambitieux challenge, autour du kiwi cette fois.

Le kiwi rouge Rossy®

Ce n’est pourtant pas au départ la spécialité maison, mais le groupe Peruzzo fait confiance à son directeur commercial, originaire du Sud-Ouest, et qui connaît bien l’espèce. C’est pourtant dans le berceau du kiwi, en Chine, que Tony Saglietto part dégoter la perle rare, il y a deux ans : il s’agit d’une variété de kiwi rouge, dont il négocie les contrats d’exclusivité et la licence, pour la produire et la commercialiser en France. La démarche initiée autour du kiwi est simple : “Proposer aux consommateurs français une autre variété que le kiwi vert ou jaune, et c’est ce que nous allons faire avec la variété Rossy®“, résume Tony Saglietto.

L’entreprise – qui a intégré le club international Okiwi, avec sa licence de production – n’a pas pu démarrer les plantations en 2020 comme prévu, en raison des conséquences de la pandémie. Mais les objectifs sont clairs : il s’agit “d’intégrer des producteurs partenaires pour pouvoir planter 200 hectares dans les cinq à sept ans à venir“, indique le directeur de Peruzzo. Les premiers projets devraient se concrétiser dans le Gard et sur Beaucaire, où l’entreprise a aussi acheté des terres.

Accompagner l’installation et la production

La variété Rossy® reste un produit fragile et devrait être produite sous bâche anti-pluie, mais aussi sous serre photovoltaïque, une solution qui permettra de réduire les investissements, tout en répondant aux exigences de la production.

En effet, le kiwi Rossy® a besoin d’ombre afin de prendre sa couleur rouge, et 50 % de lumière suffisent à sa photosynthèse. Le kiwi n’aime pas non plus avoir les pieds dans l’eau, et la serre photovoltaïque peut lui assurer aussi une protection contre le vent, ainsi qu’une meilleure maîtrise du champignon Pseudomonas syringae pv. Actinidiae (PSA), qui se développe en milieu humide sur les lianes. En recherche de producteurs qui s’engagent sur le projet du kiwi Rossy®, l’entreprise Peruzzo a tout prévu, et propose aujourd’hui des contrats clés en main. “Les producteurs qui souhaitent nous rejoindre pourront bénéficier d‘un accompagnement technique permanent, pour la conduite de leur culture, ainsi que de contrats avantageux, pour le palissage des kiwis ou l’installation de serres photovoltaïques. Nous avons en effet un partenariat avec des exploitants d’énergie qui nous permet de mettre à disposition des producteurs des serres photovoltaïques sur leurs terrains“, commente Sylvain Colleville. Des constructions de serres photovoltaïques sont programmées, et une dizaine d’hectares est en cours de contractualisation.

Tony et Sylvain sont aussi convaincus de l’intérêt de la rentabilité de la variété, très productive. “Pour une plantation classique de 3,20 mètres par 2 mètres, les rendements sont très intéressants et le retour sur investissement très rapide pour les producteurs. Avec la variété que l’on souhaite développer, nous avons l’assurance de produire entre 15 et 20 tonnes de kiwis à l’hectare au minimum. En Italie, les rendements sont mêmes plus élevés, de l’ordre de 30 tonnes l’hectare“, précise Tony Saglietto. “D’ici trois ans, c’est un produit qui devrait être payé aux alentours de cinq euros le kilo bord champ“, complète Sylvain Colleville. Pour l’instant la variété est produite en Chine, en Italie, et un peu en Espagne.

Les premières productions de kiwi Rossy® en France débuteront progressivement à partir de l’année prochaine. Les vergers du Groupe Peruzzo devraient commencer à rentrer en pleine production à partir de 2023. Si l’entreprise est, pour l’instant, en phase de conquête de producteurs et de développement des outils de production, le produit plaît déjà beaucoup au consommateur français. En effet, Peruzzo commercialise déjà dans l’hexagone de petits volumes de kiwi rouge italien, et les premiers retours sont très positifs. “Le consommateur est demandeur et le sera d’autant plus si le kiwi est produit sur son territoire“, conclut Tony Saglietto. 

Emmanuel Delarue

 


Le kiwi rouge est très peu présent sur le marché français. Peruzzo souhaite le développer avec sa propre variété, Rossy® (© Peruzzo).

Fruits & légumesAgroalimentaire fruit légume production locale Gard Provence melon kiwi rouge Peruzzo