Journée du don agricole : pas de frontière pour la solidarité !

Publié le 05 octobre 2021

Élus de collectivités et représentants professionnels des deux côtés de la Durance étaient présents sur le Min de Châteaurenard, pour saluer l’engagement du maillon agricole dans la chaîne de la solidarité alimentaire (© E.Delarue).

Sensibiliser les agriculteurs sur l’aide alimentaire, Solaal Sud s’y investit pleinement. À l’occasion des Journées nationales du don agricole, et avec l’impulsion des FDSEA 13 et 84 ainsi que des Jeunes agriculteurs des deux côtés de la Durance, l’association a organisé une collecte de produits frais au profit d’associations caritatives sur le Min de Châteaurenard, mardi dernier.

La solidarité du monde paysan a toujours existé. Mais les agriculteurs prennent aujourd’hui une part de plus en plus structurelle en matière d’aide alimentaire. Une première journée de collecte avait déjà été organisée, l’année dernière, par le biais de l’antenne Solaal du Pays d’Arles, à la fois sur le Min de Châteaurenard et sur celui des Arnavaux, à Marseille. Entre les deux sites, environ 15 tonnes de marchandises avaient pu être distribuées. Pour venir en aide aux familles démunies et soutenir l’action des associations caritatives, le maillon agricole prend ainsi toute sa part dans la région.

En effet, Solaal Sud est l’interface qui leur permet désormais de donner plus facilement. L’association s’est structurée sur son territoire et a notamment rencontré différentes associations caritatives au cours de l’année écoulée. “Les responsables nous ont indiqué manquer de produits frais ! Un comble dans un des plus importants bassins de fruits et légumes“, rapportait Marie-Paule Chauvet, à Châteaurenard, mardi dernier, à l’issue de la collecte organisée dans le cadre de la Journée nationale. Un constat qui a incité Solaal Sud à renforcer sa communication auprès du monde agricole, sur les réseaux sociaux en particulier, et à différentes occasions. Mais l’annulation de nombreux évènements au cours des derniers mois n’a pas forcément facilité la tâche de
la structure.

Un réflexe qui s’adopte de plus en plus

Donner plutôt que détruire ou jeter, le réflexe est cependant en train de se développer chez les agriculteurs de la région“, souligne fièrement la présidente de Solaal Sud. C’est ainsi que la structure s’est mise en quête de créer également ses propres évènements. Lors de la Journée nationale de l’agriculture, au printemps dernier, une collecte sur une exploitation agricole de Saint-Rémy avait permis de redistribuer des produits agricoles aux ‘Restos du cœur’ de la commune. L’association entend continuer d’essaimer sur les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, mais aussi dans les autres départements de la région, “en œuvrant pour permettre à toutes les populations d’avoir accès à une alimentation de qualité. L’ambition de Solaal Sud rejoint totalement le credo des agriculteurs, dont la mission est de nourrir leurs concitoyens avec des produits de qualité“, ajoutait la présidente.

Mardi 28 septembre, comme l’année dernière, les Journées nationales du don agricole – placées sous le patronage du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et initiées par l’association Solaal – ont commencé à se décliner sur le territoire. Une première action solidaire a ainsi donné lieu à une collecte centralisée sur le Min de Châteaurenard. L’information a particulièrement bien été relayée au sein de la profession par le réseau de la FDSEA et des JA des deux côtés de la Durance. D’autres agriculteurs sont aussi venus spontanément.

Toute la matinée, une quarantaine d’agriculteurs et de grossistes s’est mobilisée pour y apporter différents produits. Ils ont été ensuite équitablement allotés au profit des associations, qui les ont distribués gratuitement aux démunis.

Une marchandise de premier choix

Jeune agriculteur du Vaucluse, Julien Bernard y a contribué avec différents produits frais, et notamment une palette de tomates. Pour lui, la solidarité s’est aussi exprimée par “le temps investi sur l’exploitation pour charger la marchandise et venir la transporter depuis Orange jusque sur le point de collecte“. Il n’y a pas que des invendus qui ont été acheminés jusqu’à Châteaurenard. “Il y a aussi de la marchandise qui aurait très bien pu être vendue le lendemain“, ajoute le jeune agriculteur. Les associations ont d’ailleurs souligné la diversité, la qualité et la fraîcheur des produits collectés.

Tout au long de l’année, Solaal Sud a été également sollicitée pour récupérer des produits, déclassés, invendus et faire le lien entre l’agriculteur et les associations. “En 2020, l’association a collecté 54 tonnes de produits“, précisait Marie-Paule Chauvet.

L’expression d’une telle solidarité a été possible par l’action de toute une chaîne partenariale. Sur le carreau de Châteaurenard, élus professionnels des deux départements, élus de la mairie, du Pays d’Arles et des Conseil départemental 13 et 84 ont salué ce travail en amont de la collecte. Lucien Limousin – vice-président du Pôles d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays d’Arles, également président de la commission ‘Agriculture’ du Département des Bouches-du-Rhône – rappelait combien Solaal Sud était pleinement intégré dans le déploiement du Projet alimentaire territorial (Pat). Ce dernier a l’ambition de “produire et de donner la possibilité à tous les habitants de consommer des produits locaux. Y compris aux plus démunis. Pour rappel, la production du département part pour 92 % au-delà de ses limites !“, ajoutait-il.

Toutes les familles associatives de l’aide alimentaire locale étaient représentées sur le Min : la Banque alimentaire, les Restos du cœur, la Croix-Rouge, les Jardins de Méditerranée, le Secours Populaire, l’Épicerie sociale et solidaire des Tours de Châteaurenard et Actimed d’Avignon. Leurs représentants ont chaleureusement remercié l’engagement du monde agricole à leur côté et leur contribution du jour. Neuf tonnes de produits ont ainsi pu être collectées. 

Emmanuel Delarue


La présidente de Solaal Sud, Marie Paule Chauvet, aux côtés des représentants des associations caritatives (© E. Delarue).

Solidarité Min cavaillon Arvanaux aide alimentaire don agricole Solaal Sud démini chaîne alimentaire FDSEA Journées nationales du don agricole