Maison Pons & fils : la qualité, cela va de soi

Publié le 22 décembre 2020

Alexandre Pons est très fier de pouvoir perpétuer une certaine approche de l’élevage autour de la qualité, du goût et de l’éthique Photo : A. Pons).

La volaille de qualité supérieure, la famille Pons en fait son credo depuis 30 ans. Du côté d’Eyragues, c’est aujourd’hui Alexandre qui perpétue une certaine approche de l’élevage. Le goût est toujours au centre de ses préoccupations, comme une évidence.

L'levage industriel français de volailles est en plein essor quand le grand-père d’Alexandre Pons décide de se lancer dans la production de poulets de chair. Mais la productivité ne l’intéresse pas. Il s’oriente vers des produits de qualité, en privilégiant la qualité gustative à la quantité. Une philosophie à laquelle reste particulièrement attaché son petit-fils, Alexandre. À 25 ans, il est en passe de reprendre l’exploitation familiale sur Eyragues. C’est déjà lui qui a la charge de la commercialisation de la Maison Pons, aux côtés de son père, Éric, responsable de la production. Le jeune diplômé de Sciences Po sait ce qu’il veut  et à qui il doit le projet qu’il entend mener à bien.

Mon grand-père décide de se lancer dans la volaille de qualité supérieure en 1983, un peu en avance, en misant sur un format beaucoup plus réduit, mais aussi beaucoup plus qualitatif. Il a tout de suite cherché à produire l’aliment sur place, et à maîtriser toute la chaîne de production“, explique Alexandre.

40 jours de plus

Sur la vingtaine d’hectares de la propriété – située entre Eyragues, Saint-Rémy et les Palud-de-Noves –, les animaux qu’il élève sont toujours en totale liberté. Rien n’a vraiment changé. Rigoureuse sur les méthodes et intransigeante avec la qualité, la famille Pons façonne toujours des volailles durant près de cinq mois sur l’exploitation.

On essaye de produire des volailles qui ont une chair abondante, sans trop de gras, juste ce qu’il faut, sans d’autre intervention que celle du poulet qui se nourrit comme et quand il veut“, décrit le jeune homme. Les poulets, poulardes, dindes et chapons gambadent en extérieur dans les vastes enclos de l’exploitation, au minimun 125 jours, quand les volailles de qualité que l’on retrouve dans la grande distribution sont abattues à 81 jours en moyenne. C’est le seul cahier des charges auquel le père et son fils se contraignent. Ces conditions d’élevage à l’ancienne produisent un poulet d’une qualité de viande incomparable et authentique, qui en fait une référence dans la région.

Une reconnaissance qui compte

La Maison Pons livre d’ailleurs de grands restaurants, des partenaires privilégiés comme Robert Lallemand, chef de ‘L’auberge de Noves’, à Châteaurenard, ou Armand Arnal, chef de ‘La chassagnette’ à Arles, convaincus et inspirés par les produits d’Éric et Alexandre Pons. “Que de grands chefs valident la qualité de nos produits, ça compte. Même s’il ne faut pas seulement être un grand chef pour pouvoir apprécier nos volailles“, sourit Alexandre.

Des consommateurs, le jeune exploitant n’attend que la reconnaissance du goût. Pas de matraquage publicitaire particulier pour la marque familiale déposée. Le seul colportage du nom suffit à valoriser le travail qualitatif de la famille Pons. Au fil du temps, il s’est solidement ancré, et les fins gourmets savent très bien où trouver un bon poulet dans la région.

La Maison Pons privilégie aussi la proximité dans ses circuits commerciaux. Elle fournit une sélection de magasins entre Aix et Marseille, qui disposent d’un rayon de boucherie traditionnelle. “On ne fait pas de libre-service ou d’emballage sous vide. On ne vend que de la volaille entière, précise Alexandre. Outre ces quelques magasins, la production familiale s’écoule aussi sur les marchés de plein vent, c’est d’ailleurs comme cela que l’entreprise a démarré. Une tradition dans laquelle elle veut continuer de s’inscrire, car “c’est là que le lien avec le producteur s’établit“, résume le jeune éleveur, qui apprécie de prendre le temps d’expliquer à ses clients que “quand on veut faire de la qualité, ce n’est pas si compliqué. Le travail que cela demande n’est pas plus important. Mais convaincre le consommateur sur les marchés, c’est tellement plus porteur“.

L’e-commerce, la Maison Pons y travaille aussi. Elle collabore déjà avec la plateforme en ligne – www.coursesetsaveurs.com – et d’autres projets dans ce sens sont dans les cartons. Le jeune homme attendait d’ailleurs de terminer ses études pour s’y investir plus pleinement.

Mais ce qu’il souhaite avant tout, c’est de “continuer à faire face à la production de masse, en gardant la même logique sur la qualité“. C’est aussi pour Alexandre en partie devenu un devoir de mémoire. 

Emmanuel Delarue

 

Maison Pons & Fils

Mas Neuf de Bournissac
13630 Eyragues - 06 42 87 28 44

https://www.facebook.com/volaillespons/


Autres productionsElevageFête volaille chapon poularde qualité