Min Marseille Provence : Le 100 % bio débarque

Publié le 14 janvier 2020

L’inauguration de MinBio, en présence des élus, s’est tenue fin novembre dernier.

Le premier grossiste 100 % bio s’installe sur le marché d’intérêt national des Arnavaux, avec une offre centrée, pour l’instant, autour des fruits et légumes.

Le Min urbain des Arnavaux multiplie les initiatives pour mettre en avant les producteurs, leurs produits, et jouer la carte du local. Le marché de gros de la métropole marseillaise complète, cette fois, son offre en fruits et légumes, avec un box dédié aux productions bio. En effet, le premier grossiste, entièrement dédié aux produits issus de l’agriculture biologique, vient de s’installer : MinBio va proposer plus de 600 m² dédiés aux produits bio.

La priorité sera donnée aux circuits courts, avec un complément essentiellement de fruits et légumes exotiques. La plateforme a ouvert ses portes sur le marché des Arnavaux, au box B 420. En 2020, la société souhaite diversifier son offre, en proposant des produits transformés, des limonades, des jus, des condiments, etc. Cette nouvelle installation est aussi 100 % familiale, puisque c’est l’aventure d’une famille, celle de Djamel Khoulalene, qui travaille au sein du Min des Arnavaux depuis plusieurs décennies. Les équipes du Min et leurs partenaires leur ont souhaité un beau démarrage et une belle réussite, vendredi 29 novembre dernier.

Favoriser la concurrence

Martine Vassal, présidente du Conseil départemental 13 et de la métropole Aix-Marseille-Provence, Didier Zanini, président de la Somimar, Marc Dufour, directeur du Min, Christian Burle, vice-président de la métropole, des élus et de nombreux agriculteurs fournisseurs, confrères, clients et partenaires ont, à cette occasion, inauguré MinBio, dans une ambiance très conviviale.

En favorisant la concurrence et en répondant aux besoins de tous les circuits de commercialisation, le Min des Arnavaux rapproche un peu plus la production de la distribution, et veut contribuer au développement local des territoires.

Emmanuel Delarue

 


Producteurs marché local Agriculture biologique marché de gros grossiste commercialisation circuit