Souveraineté alimentaire : un plan pour le territoire provençal

Publié le 01 juin 2022

Président des ‘Paniers marseillais’, le réseau d’Amap le plus important du département, Thierry Gozzerino a choisi de faire évoluer l’exploitation familiale sur une production biologique (© E. Deelarue).

La Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône s’engagent dans une stratégie visant la souveraineté alimentaire du territoire. En visite chez un maraîcher bio sur Salon-de-Provence, Martine Vassal, présidente des deux collectivités, rappelle que les circuits courts sont l’un des moyens d’y parvenir.

Dans un contexte de crise marqué par le conflit en Ukraine et l’envolée des prix alimentaires et énergétiques, préserver la capacité nourricière du département devient un impératif stratégique majeur. C’est l’objectif actuellement poursuivi par le Département et la Métropole qui lancent, conjointement, un plan d’actions en faveur de la souveraineté alimentaire du territoire. Ce vaste programme vise à rendre plus accessible la consommation de produits locaux et à lutter contre l’artificialisation des sols, en préservant les terres agricoles. Le développement des circuits courts constitue un des axes forts de ce plan. Aussi, les deux collectivités soutiennent les initiatives agroécologiques et les jeunes agriculteurs. Vendredi 20 mai, à Salon-de-Provence, Martine Vassal, présidente des deux institutions, est venue rencontrer Thierry Gozzerino qui a repris l’exploitation familiale en 1994, mais à l’époque dans un modèle assez différent de la vente directe, du bio et de la diversification.

Producteur conventionnel et plutôt spécialisé en salades et tomates-courgettes, Thierry Gozzerino franchit le pas de l’agriculture biologique plus tard, en 2008. Une remise en question l’aide à s’orienter vers un modèle de production et de commercialisation différent. L’année suivante, il délaisse les marchés d’expéditions pour répondre plus directement aux consommateurs. Il se tourne alors vers les Amap et les ‘Paniers marseillais’. Avec son épouse, il découvre le métier de producteur de famille en ne fonctionnant que pour ces groupes de consommateurs en association. Un modèle qui convient mieux au maraîcher et qui se rapproche de ce que faisait son grand-père, du temps ou le mot mondialisation n’existait pas.

Soutien sur le foncier et l’embauche

Aujourd’hui, l’exploitation familiale des Gozzerino ‘Ma saison légumes’ produit, sur 7 hectares environ, 45 légumes à l’année. Elle fait vivre huit personnes, saisonnières ou permanentes, tout en permettant d’approvisionner quelque 400 familles, adhérentes au réseau des Amap ainsi qu’aux ‘Paniers marseillais’. Thierry est “heureux de contribuer à faire vivre une paysannerie locale, de proximité et d’avoir retrouvé ce lien direct avec le consommateur“.

Dans sa démarche, il s’est aussi affranchi de certaines contraintes, en devenant producteur de ses propres fertilisants, et en développant les matières premières locales, comme les semences, avec d’autres producteurs. Et c’est aussi “ce modèle d’alimentation durable, bio et local – qui permet à de nombreuses personnes, sur un territoire immédiat, de s’alimenter sainement – que cible le plan d’action du Département. Que ce soit par de l’aide à l’accès foncier ou à l’embauche. Notre économie locale a tout à y gagner“, indiquait Martine Vassal, sur Salon-de-Provence. Mais, aujourd’hui, Thierry Gozzerino fait encore partie des rares exploitants agricoles à vendre ses produits sur le territoire. “90 % des productions agricoles des Bouches-du-Rhône sont vendus et consommés à l’extérieur. Par ailleurs, plus de 70 % des achats de fruits et légumes sont effectués en grande et moyenne surfaces. C’est à ce paradoxe que les deux collectivités veulent s’attaquer, rendre les produits locaux plus accessibles, tant en termes de prix que de proximité, tout en permettant aux agriculteurs de vivre décemment de leur travail.“ 

Emmanuel Delarue


Alimentation foncier travail saisonnnier prix alimentaire souveraineté alimentaire Métropole Aix-Marseille-Provence Département des Bouches-du-Rhône