Trophées de l’innovation : Un concours qui fait déjà référence

Publié le 28 mai 2019

Jeudi 16 mai, les 2e Trophées de l’innovation ont récompensé des innovations agricoles destinées au grand public ou aux agriculteurs.

La deuxième édition des Trophées de l’innovation, concours qui s’inscrit dans le cadre du Salon des agricultures de Provence, tient toutes ses promesses. Il a récompensé trois innovations agricoles destinées au grand public ou aux professionnels ; et année de la gastronomie en Provence oblige, a décerné un prix spécial de “l’Innovation culinaire Provençale”, qui valorise le riz camarguais.

Portés par la Chambre d'agriculture des Bouches-du-Rhône et le Crédit Agricole Alpes Provence, les Trophées de l’innovation viennent récompenser les initiatives agricoles du territoire provençal. Ils se sont déjà construits une place privilégiée au sein du Salon des agricultures de Provence. Très attendue par la profession, la 2e édition n’a pas déçu. Les 20 porteurs de projets reçus par le jury technique du 23 avril dernier ont proposé des innovations dans toutes les dimensions de l’agriculture, à savoir le produit, l’accompagnement de la production, la commercialisation, mais aussi l’amélioration des services pour les exploitants. Le 16 mai, la tâche du jury final chargé de départager les dix derniers projets en lice, restait des plus délicates.

Pour faire “progresser l’agriculture”

Mais comme le rappelait le président Patrick Lévêque, si la Chambre d’agriculture ne doit pas ménager ses efforts pour défendre l’emploi agricole, améliorer la compétitivité des entreprises, lutter contre les fléaux phytosanitaires, “relever le défi de l’innovation, doit aussi permettre de faire progresser l’agriculture du département”. Emmanuel Celerié, directeur de l’agriculture au Crédit Agricole Alpes Provence a, de son côté, mis l’accent sur “l’évidence pour la caisse régionale de valoriser les initiatives innovantes qui favorisent la promotion d’une agriculture performante et durable, puisque l’agriculture fait partie de l’ADN de l’institution”.

Cette année, placé sous la présidence de Lionel Levy, Chef de l’InterContinental Marseille et professionnel reconnu de la gastronomie marseillaise, le concours était organisé dans le cadre de l’Année de la gastronomie en Provence. Les Trophées de l’innovation ont d’ailleurs attribué un tout nouveau ‘Prix spécial’, celui de “l’Innovation culinaire provençale”. C’est l’entreprise marseillaise Mo’Rice qui se l’est vu décerner pour ses desserts végétaux au riz de Camargue. Il s’agit d’une recette exclusive de dessert végétal fermenté sans additif, à base de riz IGP bio de Camargue.

Un concours très disputé

Même si le concours s’est avéré très disputé, avec des notes finales très serrées pour les trois lauréats, le 3e prix a été attribué à la production de ‘Pleurotes Monte Cristo’ proposée par l’entreprise Les Champignons de Marseil­le. Cette production en circuit court, sans pesticides et sans intrants chimiques, a l’avantage de valoriser des biodéchets urbains, tout en proposant des parcours pédagogiques pour les Marseillais.

C’est la ruche connectée CoCoon de Beelife qui a obtenu le 2e prix. La société aixoise propose, avec cette innovation, un habitat et un système de défense qui protège les abeilles des prédateurs, le varroa notamment, par thermothérapie. Une technologie embarquée informe l’apiculteur en temps réel et régule la ruche (énergie, température).

Les éleveurs à l’honneur

Enfin, le premier prix des Trophées de l’innovation a récompensé le Groupement de défense sanitaire des Bou­ches-du-Rhône pour sa baignoire mobile. Le dispositif a été développé pour traiter les ovins contre les parasites externes et concerne quelque 400 éleveurs ovins du département. À ce titre, Sébastien Attias, le directeur du GDS s’est dit “très heureux de représenter les éleveurs des Bouches-du-Rhône, pour ce prix qui montre le dynamisme d’une filière, l’élevage, plutôt montré du doigt actuellement “.

Quant à l’entreprise Alazard & Roux, elle s’est vu honorée du prix spécial du jury pour son Cambajoun, un jambon de taureau élaboré selon un procédé de fabrication spécifique, à la fleur de sel de Camargue.

En plus des 8 000 euros de prix, les lauréats vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement médiatique dans la presse spécialisée agricole. Les dix entreprises finalistes seront, bien sûr, invitées à présenter leurs produits et services sur le pôle innovation du Salon des agricultures de Provence qui se tiendra les 7, 8 et 9 juin 2019 au Domaine du Merle à Salon-de-Provence. Au fil des éditions, nul doute que la qualité et la richesse des innovations proposées par les candidats se renforcent. En face, la demande des consommateurs pour des produits de qualité, dont l’origine est clairement identifiée et qui sont issus de modes de production plus respectueux de l’environnement, est en pleine croissance.

Emmanuel Delarue

 


OPA - Serv. publicsChambre d'agricultureBaignoire mobile Chambre agriculture Crédit Agricole Alpes Provence CoCoon Beelife Pleurotte Monte Cristo Mo'Rice