AIRMF : Michel Pontier laisse la présidence à André Bernard

Publié le 01 juillet 2019

Après quinze années de présidence, Michel Pontier tire sa révérence à la tête de l’AIRMF, qu’il a contribué à fonder en 2004 en compagnie d’André Bernard. C’est ce dernier, représentant de la Cham-bre régionale d’agriculture Paca, qui présidera dorénavant l’AIRMF, les statuts de l’association exigeant un représentant d’une des Chambres d’agriculture pour occuper la présidence. “Il y a quinze ans, André et moi éprouvions le besoin de défendre les spécificités des agricultures méditerranéennes à l’échelle nationale. C’est en ce sens que nous avions créé l’AIRMF pour unir les forces des Chambres d’agriculture régionales de Paca et LR, et des ASA. Au bout de ces quinze ans, le bilan est positif, car nous sommes globalement parvenus à faire reconnaître les spécificités méditerranéennes, et faire admettre l’importance de l’irrigation en zone méditerranéenne”, décrit Michel Pontier. C’est donc par arrêt de son mandat à la Chambre d’agriculture que Michel Pontier achève sa présidence de l’AIRMF. Par la voie de son engagement syndicaliste à la FDSEA, il restera cependant membre du bureau en qualité de premier secrétaire. “La conduite que tiendra André Bernard restera dans la lignée de ce que nous avons fait jusqu’à présent. Les enjeux à venir restent importants, notamment concernant l’image de l’irrigation remise en cause par la société actuelle et les associations environnementales. Un gros travail sur les économies d’eau est nécessaire”, prédit sans risque Michel Pontier.