Loup : de nouvelles mesures face à la prédation

Publié le 09 juillet 2019

Les attaques récentes de loup qu’ont connues les éleveurs dans l’Ouest des Bouches-du-Rhône préoccupent la profession. Elles sont, d’une manière générale, depuis deux ans, de plus en plus nombreuses dans la région (+11 % d’attaques en 2018). Le Conseil régional se mobilise pour faire face au prédateur. Renaud Muselier réaffirme son soutien au monde de l’élevage. Favorable au déclassement du loup de la liste des espèces protégées par la Convention de Berne, il a rappelé que la Région avait, dès 2016, adopté des mesures fortes comme “le financement des lunettes de tir optique pour augmenter la qualité des prélèvements, ou encore le financement des lieutenants de louveterie”. Mais ces mesures régionales ne suffisent pas et “l’État doit prendre ses responsabilités”, insistait Renaud Muselier, qui souhaite aussi voir “augmenter les quotas de prélèvement et le financement des mesures de protection”. Il a pour sa part engagé la Région à financer de nouveaux dispositifs de protection à hauteur de 27 000 € (filets de protection et postes électrifiés) dont bénéficieront les éleveurs de Camargue.